Library

Document: Maman lavement

Rating:
Views: 3038
Author:

Maman lavement

Un grand classique traduit de l'anglais

Chère "Maman lavement",

Bien sur que j'ai des suggestions. De nombreux "grands bébés" ont rejoint les amoureux du lavement, et Ronnie et moi avons expérimentés de nombreuses variantes. Une de mes préférées, c'est quand Ron est "papa" et que je suis le "bébé".

Ca commence comme ça : Ronnie me déshabille entièrement et m'épingle dessus de très épaisses et énormes couches de bébé. Parfois jusqu'à 12 ou 16 langes de bébés. C'est véritablement très épais et volumineux.

Puis il m'enfile une grosse culotte en caoutchouc dont il remonte très haut la taille, qu'il retourne ensuite à l'intérieur des couches (ce qui fait une très bonne étanchéité). Ensuite j'ai droit à une brassière en caoutchouc. Il me fait m'allonger dans la baignoire et il prépare un bon lavement bien chaud avec du savon moussant, puis il accroche la poche à lavement au support de la douche. Il enlève la canule au bout du tuyau (nous ne l'utilisons jamais) il tire de coté ma culotte et mes couches et enfile dix à douze centimètre de tube dans mon derrière, en tenant mes jambes remontées contre ma poitrine. Il m'attache les mains pour que je ne puisse pas enlever le tube, et libère l'eau chaude qui coule en moi. Je dois respirer profondément et haleter comme un chiot jusqu'à ce que je sois remplie d'eau savonneuse et que la poche soit vide. Des fois il me serre les fesses avec une large courroie de caoutchouc munie d'une boucle, pour garder le liquide en dedans de moi. Plus longtemps on se retient et meilleur c'est !

J'ai pu tenir jusqu'à trois quarts d'heure. Quand la poche est vide, il retire le tube de mon derrière, et je reste sur le dos. Quand je ne peux plus me retenir, je me relaxe, ou bien Ronnie défait la sangle qui me tenait les fesses serrées, et je laisse le lavement faire son travail. D'habitude, au début, c'est de l'eau et des solides qui remplissent la couche, et ensuite c'est la douce pâte molle qui s'écoule ce qui, je trouve, est le meilleur. C'est comme de s'assoir dans une flaque de boue glissante. Puis, Ronnie me fait mettre debout, attend que j'ai fini de me vider et me fait enfiler une autre culotte en caoutchouc pour rester au sec. Les couches épaisses absorbent le liquide et laisse la matière chaude et glissante s'étaler sur votre derrière.

Quand j'ai fini de me vider complètement, Ronnie me fait m'assoir sur le lit couvert d'une alaise en caoutchouc, la sensation est extraordinaire de sentir toute cette matière glisser sur votre ventre. Quand il est de bonne humeur, il masse de partout ma culotte en caoutchouc pour étaler la mélasse dans tous les recoins de la culottes et m'en couvrir entièrement. Il me garde enfermée dans ma culotte en caoutchouc pendant plusieurs heures et, souvent, m'habille et m'amène dehors en promenade, après m'avoir mis une nouvelle culotte caoutchouc par dessus les autres, en précaution.

Puis c'est le retour à la maison pour une bonne douche et un nouveau change frais et propre. Essayez ça une fois, vous verrez, c'est extraordinaire.

Linda.