Library

Document: Un Gynecologue Vicieux

Rating:
Views: 19161
Author:

Un Gynecologue Vicieux

Un bel après midi du mois de juin, alors que je jardinais, je m'entrave sur une racine et bascule en arrière. Je me retrouve à califourchon sur un chevalet que mon mari avait laissé traîné.

Je sens une grande douleur au niveau de mon entre jambe!!

Je rentre vite dans la maison et explique à mon mari ce qui m'est arrivé.

Il me répond que je devrais aller voir mon gynéco !

Le fait de m'avoir dit ça, je ressens une chaleur qui m'envahit le bas ventre !!!!

Je lui dit " OK, mais ma gynéco ne consulte pas le samedi, par contre j'ai une amie qui en a un près de chez nous " ; ( mon amie m'avait raconté qu'elle était allez voir un gynéco qui était vicieux )

Il me dit, " Alors je t'emmène ".

Je prends vite une douche et enfile une robe légère sans soutien gorge.

Après 15 mn nous sonnons à la porte.

Un vieil homme ouvre et nous dit que son cabinet est fermé.

Je lui explique rapidement mon incident en insistant pour qu'il m'ausculte. Il me regarde de haut en bas et me dit de rentrer. Nous pénétrons dans la salle d'attente et il propose mon mari de s'asseoir. Je rentre derrière lui dans le cabinet et laisse sciemment la porte légèrement entre baillée pour que mon mari puisse avoir une vue de l'examen!!

Le vieux avait des petits yeux vicieux derrière ses lunettes à double foyers!! Il me pose des questions sur ce qui m'est arrivé. Après lui avoir expliqué, il me dit :

- Déshabillez-vous, que je vois ça ! J'enlève ma robe et me retrouve en slip, (que j'avais choisi en dentelle transparente !) Il me regarde de haut en bas, et demande :

- Avez vous vu récemment votre gynéco ?

Je lui réponds en mentant qu'il avait au mois 3 ans que je n'avais pas été visitée!

Il me dit: " On va en profiter pour le faire. - Allongez-vous sur la table." Tout en m'installant, j'aperçois dans l'entrebâillement de la porte l'ombre de mon mari qui n'en perdait pas une miette !!

Je fais exprès t'écarter largement mes jambes en m'allongeant. Je me sens toute moite déjà!! Le vieux se met à côté de moi et demande de mettre mes bras en arrière.

Il commence à me palper le dessous de l'aine, le cou et arrive à mes seins. Il les palpe, les malaxe, je sens l'excitation qui monte en moi, et je pense qu'il s'en aperçoit. Il me presse les tétons de plus en plus fort jusqu'au moment où un spasme m'envahit le bas ventre !!

Là, il a compris que cette situation m'excite vraiment !! Il me regarde en souriant, et accentue la pression sur mes tétons. Il me demande : - Avez-vous mal ?

Je lui réponds " Non ",

Il appuie de plus en plus fort en les vrillant : - Et là vous avez mal ? - NON Il les tire de plusieurs centimètre en les vrillant entre son pouce et son index

- ET LA ?

- Un peu !! ( La douleur que je ressens est très forte mais, m'excite au plus haut point !!)

Il lâche mes bouts et empoigne à pleines mains mes deux seins en les écrasant littéralement

- Et là, vous sentez quelque chose ?

Je réponds doucement : - Un peu !!!

Il me dit, " vous manquez de sensibilité au niveau des seins, on y reviendra tout à l'heure !! - Enlevez votre slip que je voie les dégâts ! Je retire ma culotte, et, en la touchant je m'aperçois qu'elle est toute mouillée !!! Il se place devant moi, entre mes jambes, écarte mes genoux le plus possible et me place les pieds dans les étriers.

Il approche sa tête de mon sexe et dit: - Elle est toute gonflée ! On va arranger ça !!

Pendant qu'Il s'éloigne pour se laver les mains j'aperçois mon mari qui me fait signe avec son pouce que la situation lui plait complètement.

Le vieux revient et s'enduit les doigts avec une pommade.

Il dit : - Je vais vous appliquer cette crème qui devrait vous soulager.

Il commence doucement à appliquer la pommade sur le pourtour de mon sexe, sur les grosses lèvres et avec deux doigts les écarte pour dégager mes petites lèvres. Il les caresse doucement les déplie, les tire doucement.

Je sens que je mouille abondamment, ce qui lui fait dire : - La séance risque d'être longue, voulez-vous que je dise à votre mari qu'il revienne vous chercher plus tard ?

Je lui réponds que " Non, mais qu'il pouvait le faire rentrer ! "

- Vous croyez ?

- OUI, j'en suis sure !

Il fait rentrer mon mari et le fait asseoir tout près de la table d'auscultation.

Mon mari lui dit : - Faites comme si je n'étais pas là, prenez le temps qu'il faut.

L'homme reprend son massage et fait pénétrer lentement ses doigts dans mon vagin.

Ma chatte s'écarte sans difficultés.

Le vieux me dit : - L'intérieur a l'air touché aussi, je vais devoir vous dilater pour voir ça de près.

Je lui réponds : " Allez-y "

Il se lève et revient avec un spéculum en fer et, après m'avoir averti de la sensation de froid, il l'enfonce entièrement dans ma chatte.

Le faite de me sentir offerte et ouverte devant cet homme qui profite de mon intimité m'excite à un point tel que j'accepterai n'importe quoi, et pourquoi pas, vu ses tendances sadiques à endurer des tortures sexuelles!!!!!

Je pense que l'homme l'a compris et ce qui m'attend va le confirmer

- OK

Je sens l'appareil qui bouge dans mon vagin quand l'homme serre la vis. Je sens mes chairs qui se tendent au fur et à mesure qu'il progresse.

Il s'arrête et me dit: - Ca va, ? pas trop mal ?

Je réponds : " Ho non, ( en espérant qu'il continue !! ) "

- C'est bien, je suis presque à fond !

Il fait quelques tours et s'arrête !

Il penche sa tête entre mes cuisses et approche tout près de mon sexe. Je sens son souffle sur ma peau.

Il se redresse, attrape une lampe torche sur sa tablette de travail et éclaire l'intérieur de ma chatte. Il entre deux doigts à l'intérieur, et je sens qu'il les frotte contre les parois.

Il se redresse et me dit: - Vos parois génitales sont impeccables, mais je vois mal le fond votre utérus.

- Il faut que je dilate davantage votre vagin !

Il se lève aussitôt et attrape dans une armoire une poche en plastique qu'il ouvre devant moi. Il en sort un genre vessie en caoutchouc munie d'une valve.

Il me dit: - Je vais introduire cette vessie et je vais la gonfler, dès que vous aurez mal faites un signe et j'arrêterai.

- Sachez, que pour que mon examen en profondeur soit efficace, je dois dilater votre sexe au maximum!

Mon corps se met à trembler de peur et de désir, de découvrir cette douleur qui va m'envahir !

Il se replace entre mes jambes, et pousse avec ses doigts la vessie qui rentre avec déjà un peu de difficulté.

A côté de moi j'observais mon mari qui avait les yeux braqués sur le bout de valve qui dépassait de mon sexe.

Le vieux attrape une vulgaire pompe à vélo et la visse sur l'embout.

Il commence à effectuer des va et vient, on entend l'air qui entre dans le caoutchouc. Doucement je sens que ça bouge, le ballon se met en place, puis commence à se bloquer. L'homme s'arrête et le remue doucement pour s'assurer qu'il soit bien en place!

Il me demande si " ça va ", et je lui réponds " très bien"

Il reprend le gonflage, Là je sens mon ventre qui se remplit, très vite une sensation bizarre m'envahit, mais je n'ai pas mal "encore".

Après quelques coups de pompe supplémentaire la pression m'écarte les lèvres, je commence à sentir une douleur, le ballon essaie de sortir, mais le vieux le retient en continuant de gonfler doucement.

Il s'arrête et me demande : " Avez vous mal ? "

Je réponds en fanfaronne " non pas du tout "

- C'est bien car il faut le gonfler encore!

C'est alors qu'il se met à accélérer le pompage, la vessie est bien bloquée à l'intérieur ! Là je sens la pression qui m'étire la vulve poussée par le caoutchouc !

Je crie " AYE AYE "

Mon bas ventre est complètement rempli, j'ai l'impression qu'il va éclater !!!

Le vieux s'arrête et me dit " C'est bien, on va la laisser un moment que les chairs se détendent !!!. "

Je me redresse sur mes coudes et en penchant la tête en avant j'aperçois l'entrée de mon sexe entre ouvert avec la valve qui dépasse !!!

Mon clitoris poussé par la pression est redressée vers le haut.

Le vieux le remarque vite et me dit : " Vous avez un beau clitoris !!! "

Il pose son doigt dessus et exerce une petite pression qui me fait tressaillir !

Il attrape la hampe entre son pouce et son index et tire arrière d'un coup sec. Mon clito déjà bien dégagé se décalotte complètement.

Il me demande : " Ressentez vous quelque chose ? "

Je lui réponds spontanément " NON ", en espèrent qu'il intensifie son test !!

De son autre main, il attrape mon bouton et le pince doucement !

- Je vais faire un test de sensibilité, dites-moi d'arrêter si besoin!

Je sens ses doigts qui se resserrent, il écrase mon bouton qui s'aplatit de plus en plus.

Je commence à avoir mal, mais je dis rien !!! Il serre encore tout en me regardant.

Je fais un peu la grimace mais l'incite à continuer

Soudain je sens une douleur vive qui me fait sursauter, il est entrain de l'étirer par petits coups secs !

La j'ai mal, je geins doucement en serrant les dents, mais le regarde dans les yeux sans broncher.

Je redresse ma tête et m'aperçois que mon clito est allongé de plusieurs centimètres et complément écrasé entre son pouce et son index.

Cette vue m'excite encore plus et entraîne un spasme qui me noue le ventre. Voyant mon excitation monter, le vieux se met à le branler violemment en le tordant dans tous les sens !!!

Là je me mets à jouir et obtiens un orgasme inouï ( bon pour ce soir, je m'arrête, J'AI EU MON ORGASME REEL SUR MON FAUTEIL )

Je m'écroule sur la table en haletant !!

Le gyné me dit : " Ce n'est pas normal que vous soyez si insensible, je dois voir jusqu'où je dois aller pour que vous ressentiez la douleur !!! "

( Il ne se doutait pas que je souffrais, mais j'aime ça !!!!!!!!!!!!!!!)

Il attrape une bobine de fil de suture, et demande à mon mari de prendre mon clitoris entre ses doigts et de l'étirer.

Mon mari s'exécute et tire vivement sur bouton congestionner. Le vieux coupe un bout de fil de 2 mètres et fait un petit nœud coulant. Il passe mon clito à l'intérieur et tire d'un coup sec en l'emprisonnant.

Mon mari se retire et le gyné tire sur le fil. Mon clito congestionné rougit à vue d'œil !!!!! et se gonfle.

La douleur commence à être forte, mais je serre toujours les dents !!

Il passe le fil par-dessus le bras de la lampe télescopique et y attache à l'autre bout un petit seau en plastique muni d'une anse.

Mais que va t'il faire ?

Il me regarde et me dit - Je vais remplir le récipient avec de l'eau, il contient 2 litres, si vous ne ressentez rien avec 2 kg de tension sur votre clitoris, j'abandonne !!!

Doucement il commence à remplir le seau, j'entends l'eau qui tombe à l'intérieur et je sens mon clito qui s'étire, la pression du fil me fait comme une brûlure, je sens mon ventre me brûler d'excitation mais le ballon m'empêche de laisser couler ma cyprine.

J'ai mal, je redresse ma tête et je vois mon bout étranglé qui est devenu rouge cerise, mes chairs sont distendues de 3 ou 4 centimètres

Je ne peux m'empêcher de pousser un petit cri !

Il s'arrête de remplir le seau et me dit : " Alors, j'arrête, le seau est rempli à moitié, 1 kg ? Sentez-vous quelque chose ? "

Je lui réponds entre mes dents : " Un petit peu !!! "

"Alors je continue ! "

Il rajoute une rasade, puis une deuxième, une troisième mais là, la douleur est nettement plus vive, j'ai l'impression que mon clitoris va s'arracher.

Je n'en peux plus, je pousse un cri et le gyné s'arrête net !!!

- Ah, enfin, je commençais à m'inquiéter, 1.5 kg c'est beaucoup et je risquais de l'arracher !

- Aye aye aye, la j'ai mal, ( OUF, QUELLE PEUR !!! j'écris souvent du bureau et j'avais égaré ma disquette !!

"Je l'ai retrouvé ce soir dans mes disquettes de sauvegarde ! )

Je lui dis d'arrêter !

Il repose le pichet sur la tablette et s'approche de mon bout turgescent !

Il me dit : - Il est bien gonflé en l'attrapant entre son pouce et son index !

Il le caresse doucement du bout du doigt, en fait le tour puis le pince doucement en saccade !!

Chaque pression me fait sursauter, j'ai l'impression qu'il va éclater !

Après quelques pressions successives, voyant que je ressens une douleur vive, il s'arrête et me dit en libérant mon clitoris du fil qui était encastré dans ma chair.

- Je suis rassuré, je pensais que vous aviez vraiment un problème.

Maintenant, retournez vous et mettez vous avez 4 pattes la tête le plus bas possible.

Je dois retirer la vessie

Je sens sa main gauche s'appuyer sur une fesse.

Il dit: - Je dois la retirer sans la dégonfler, retenez votre souffle !

Il s'empare de la valve et tire doucement, je sens mon sexe s'ouvrir, il tire de plus en plus fort, j'ai ma chatte qui va se déchirer,

Je crie " Arrêtez, j'ai mal !!!! "

Il me répond, : - N'ayez pas peur, je fais doucement, les chairs vont se dilater !! vous allez voir

Il continue à tirer sur le caoutchouc en prenant appui avec sa main sur mes fesses.

La douleur devient insupportable, je suis en nage !!

Il me dit: " Elle est à moitié sortie, le plus dur est passé, je vais la laisser comme ça quelques minutes pour la dilater !!! "

Il se met à côté de moi et attrape mes seins qui pendaient

- Je vais en profiter pour vous ausculter !

Il me palpe les seins, pinces mes tétons, les étire, les vrille dans tous les sens, puis il prend un sein dans chaque main et les écrase de toutes ses forces !

Je crie très fort !!

Il relâche prise et me dit : " C'est bon là aussi vous ressentez la douleur ! "

Il repasse derrière moi, et d'un coup sec extrait la vessie.

OUF, quel soulagement J'imagine mon trou béant sous le nez de cet homme vicieux qui profite de la situation!!!

Il s'adresse à mon mari et lui dit:

Vous voyez, la vessie a été efficace !! Je vais pouvoir explorer votre femme en profondeur !!

Il enfile un gant, l'enduit de pommade et je sens qu'il pénètre en moi sans difficulté

Il rentre sa main jusqu'au fond mes entrailles, la tourne, la retourne puis se met à pomper tellement violemment que j'ai peine à me tenir sur la table!!

Un bruit de succion accompagne les mouvements de son bras !! Je sens que je vais jouir ! Je me mets à haleter, gémir, crier de plaisir et m'effondre à plat ventre sur la table. Le toubib, ressort sa main trempée par ma cyprine.

Je m'assois sur le bord de la table, reprends mes esprits et vois mon mari médusé de la scène à laquelle il a assisté.

Il me regarde en souriant tout en retirant son gant et me dit : - Vous êtes en parfaite santé, un peu dure à jouir, mais la preuve on y arrive !!!

- Je vous prescris une pommade adoucissante que vous n'hésiterez pas à utiliser.

Je me r'habille, paie la consultation et en arrivant à la maison saute sur mon mari pour qu'il assouvisse complètement mon envie !!!